Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

24/11/2021 Pourquoi l'amiante a été interdite en France sur les toitures ?

La toiture de votre maison présente-t-elle des amiantes ? Depuis le 1er janvier 1997, il est interdit en France d’avoir recours à l’amiante sur les toitures. Si l’application de cette règle est suivie par les contribuables, combien connaissent réellement la raison de cette interdiction ? Si vous êtes le propriétaire d’un immeuble, il est de votre devoir de vous informer sur le sujet et d’agir en conséquence pour le bien de tout le monde. Pour vous aider à y voir clair, ce guide sur l’interdiction de l’amiante vous est proposé.

Rappel : l’amiante quèsaco ?

Définition

L’amiante est une substance du type fibre minérale que l’on retrouve dans la nature dans les roches. Ce matériau naturel fibreux dispose de nombreuses propriétés en termes de protection d’incendie, de résistance mécanique ainsi que d’isolation thermique et phonique. Toutes ses propriétés physiques et chimiques font de l’amiante un élément indispensable pour l’améliorer la résistance d’un produit ou d’un matériau. À travers les siècles, l’amiante est exploité par l’homme dans divers secteurs industriels. Il est notamment exploité dans l’industrie automobile, la construction navale et ferroviaire ainsi que la construction de BTP. Pour ce qui est de l’usage en toiture, l’amiante est sollicité pour ses qualités de résistances au feu et d’isolation depuis le 20e siècle.

Différents types d'amiantes

L’amiante se divise en deux grandes familles, à savoir les serpentines et les amphiboles. Au sein de ces deux familles, on distingue 6 variantes d’amiante qui sont exploitées et utilisées dans diverses industries. Ce sont : la Crocidolite, la Chrysotile, l’Actinolite, l’Amosite, l’Anthophyllite et le Trémolite. Ces variantes sont considérées comme « réglementaires » par l’OMS en raison de leur dimension et leur bio-persistance. Ce sont ces deux critères qui déterminent si un amiante constitue ou non un danger pour la santé. Pour vous donner une idée, sachez que la taille d’une fibre d’amiante est de 200 à 500 fois plus fine par rapport à une mèche de cheveux. Sur les toitures, l’amiante se présente sous la forme de fibrociment, un mélange d’amiante et de fibre.

Quels sont les dangers de l’amiante ?

Certes, l’amiante s’avère très utile en industrie, mais sachez que le fait d'inhaler ce matériau possède des effets néfastes pour la santé. Effectivement, les filaments de l’amiante qui se déposent dans les poumons peuvent provoquer toutes sortes de maladies graves comme le cancer. D’ailleurs, selon le CIRC ou Centre International de Recherche sur le Cancer, toutes les variantes sont classées dans la catégorie des substances cancérogènes. L’apparition de maladie est tardive puisqu’elles se déclarent vers 30 à 40 ans après l’exposition aux fibres. Il est surtout question du mésothéliome, un type de cancer qui s'attaque à l'enveloppe des poumons ou la plèvre.

Comment se propage l’amiante ?

Les professionnels travaillant avec de l’amiante sont les plus susceptibles d’être touchés par les maladies. En effet, les risques d’exposition sont grands lorsque les fibres d’amiantes se libèrent après une intervention importante sur le matériau ou le produit (découpe, ponçage et perçage). Toutefois, on distingue également des malades par transmissions indirectes comme l’entourage d’ouvriers travaillant près de l’amiante ainsi que les personnes vivant près d’une usine ou d’une mine d’amiante. En dernier, les amiantes peuvent également se former sur la toiture des immeubles et menacer les habitants en cas de détérioration.  

Comment reconnaître l’amiante sur les toitures ?

Pour vérifier si votre toiture présente ou non de l’amiante, il faut vérifier la date et la marque. Si votre toiture possède une date de construction précédente 1997, la présence d’amiante dans la composition est une possibilité. Les toitures de l’époque se démarquent par une épaisseur de 7 mm avec des plaques ondulées. Pour ce qui est de la marque, si votre toiture présente la mention « NT » ou « New Technologie », cela signifie qu’il n’y a pas d’amiante, notamment dans la plaque ondulée. Si vous ne connaissez ni la marque ni la date, il est préférable de faire appel à un diagnostiqueur spécialisé.

Quelle est la réglementation sur l’amiante ?

En France, c’est en 1997 que le gouvernement met en place une loi relative à l’interdiction de l’amiante pour la protection des travailleurs et des consommateurs. Pour faire simple, il est interdit sur le territoire français de fabriquer, de transformer, de vendre et d’importer et de mettre sur le marché ou de mettre en cession des amiantes. Cela est valable que l’amiante soit intégré ou non à un matériau, un produit ou encore un dispositif. Il s’agit là d’une intervention tardive de la part du gouvernement français si l’on compare son action par rapport à ceux des autres pays européens. Il faut savoir que les Pays-Bas interdisent l’usage de la variante crocidolite dès 1978. Le Danemark emboîte le pas en 1980, suivi de la Suède en 1982.

Faut-il changer une toiture en amiante ?

Une toiture à base de fibrociment possède une durée de vie d’environ 30 ans. Toutefois, il y a des cas de figure qui démontrent un bon état même après 50 ans. Sur le plan légal, il n’y a aucune mention spécifique sur l’interdiction d’avoir des toitures à base de fibrociment. Vous n’êtes donc pas obligé de changer de toiture. Toutefois, les usures courantes et les dégradations peuvent amener à la libération des amiantes de toiture. Or, le fibrociment peut contenir des variantes d’amiante comme du chrysotile (amiante blanc), de l’amosite (l’amiante brun) et rarement de la crocidolite (amiante bleu). Par prudence, il est préférable de rénover sa toiture.

De plus, certains propriétaires expliquent qu’un toit en amiante ne favorise pas la vente ou la location.

Comment enlever l’amiante de la toiture ?

Vous avez le droit de réaliser vous-même l’enlèvement de votre toiture. Toutefois, pour réduire les risques et assurer un travail bien fait, il est préférable de laisser la place à un professionnel. Ajouter à cela le fait que marcher sur une toiture en fibrociment est fortement déconseillé. Il est préférable de contacter un spécialiste en BTP qui viendra pour proposer des recommandations de gestion adaptées. En fonction de la gravité du problème, trois options se présentent à vous : l’évaluation périodique, l'action corrective de l’amiante dans le premier niveau et seconde corrective à l’amiante en seconde corrective.

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte