Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

17/09/2021 Travaux d’isolation thermique : par où commencer ?

Réaliser des travaux d’isolation thermique chez soi est une excellente idée pour réduire fortement la consommation d’énergie et retrouver un confort thermique optimal. Différentes options s’offrent à vous, sachant que des priorités s’imposent dans l’ordre des travaux. Comment procéder ? Par où commencer ? Éléments de réponses.

L’isolation de la toiture, première étape d’une rénovation thermique réussie

La toiture est la première piste à explorer pour rénover efficacement votre isolation. La majorité des déperditions énergétiques d’une maison passe par la toiture. En effet, plus de 30% de ces ponts thermiques s’échappent par le toit, d’où l’importance de bien isoler la toiture. L’isolation sous-toiture est le type d’isolation idéal à envisager si vos combles sont aménagés ou aménageables. Différents isolants existent, à commencer par la laine minérale d’origine naturelle que l’on pose en rouleaux sur rails. 

L’isolation sous-rampants comporte de nombreux avantages, à commencer par une baisse des déperditions énergétiques, entraînant une réduction de la facture de chauffage et un confort thermique amélioré. Mais s’orienter seulement vers l’isolation sous-toiture peut être une erreur et d’autres solutions sont disponibles. À commencer en premier par l’isolation sur plancher si vous disposez de combles perdus ou non aménageables.

L’isolation des combles perdus

Trop souvent, le fait d’avoir une pièce de vie non disponible dans ses combles inclut le fait que l’on délaisse complètement cet espace. Or, même inutile, celui-ci reste indispensable pour bien isoler la maison. Pour cela, deux types d’isolation thermique sont préconisés. 

En premier lieu, l’isolation par soufflage sur plancher. Celle-ci s’effectue grâce à une machine spéciale qui permet aux techniciens de répartir sur l’ensemble de la surface la quantité d’isolation nécessaire. Une fois recouvert, le plancher est totalement isolé. 

À cela peut s’ajouter une complément mince d’isolation placé par agrafage sous chevrons sous la toiture. L’isolation des combles perdus sera alors parfaitement réalisée.

Bien isoler les murs intérieurs

L’isolation des murs intérieurs (ITI) est certainement le type d’isolation le moins coûteux à mettre en œuvre. Son efficacité est reconnue, d’autant que cette isolation permet de choisir entre de multiples isolants : panneaux rigides ou semi-rigides, contre-cloisons maçonnées, isolation projetée ou ossature bois ou métallique. 

Certes, l’ITI permet de réduire les ponts thermiques mais comporte tout de même certains désavantages. À commencer par la place qu’elle prend puisqu’elle réduit la surface habitable. De plus, elle oblige les habitants à quitter les lieux lors des travaux. Enfin, elle n’est pas aussi efficace qu’une isolation sous-toiture ou encore d’une isolation thermique extérieure (ITE).

L’isolation thermique extérieure (ITE)

L’ITE est certainement la technique d’isolation la plus efficace pour une maison. En ajoutant une couche d’isolant sur la face externe de la maison, vous améliorez sensiblement les performances thermiques de la maison. En effet, l’ITE limite les déperditions énergétiques, ce qui permet d’avoir un excellent taux de déphasage thermique. Le froid entre peu dans la maison l’hiver tout comme la chaleur en été. Le confort thermique est donc optimal car les écarts de température sont quasi inexistants. Plus besoin de beaucoup chauffer la maison en hiver ou de mettre la climatisation l’été ! 

Autre atout : l’ITE permet de faire coup double lors d’une rénovation de façade. Les deux travaux peuvent être associés afin d’isoler parfaitement vos murs extérieurs tout en redonnant un coup d’éclat à votre façade. De quoi augmenter également la valeur de la maison !

Fenêtres : une piste à ne pas négliger

Responsable d’environ 10 à 13 % des déperditions énergétiques selon l’Ademe, les fenêtres et menuiseries ne sont pas une piste prioritaire pour améliorer l’isolation. Mais leur intérêt est tout de même réel, notamment si vous constatez que l’air entre en trop grande quantité dans votre maison. 

La mise en place de nouvelles fenêtres, modernes et au pouvoir isolant plus important, est une solution. Vous pourrez au passage renforcer le vitrage pour disposer d’une isolation acoustique performante.

Rénover les systèmes de chauffage et de ventilation

Dernière piste à envisager : la rénovation ou la mise en place d’un nouveau système de chauffage fonctionnant via une énergie renouvelable. Les pompes à chaleur air/air (appelés aussi climatiseurs réversibles) offrent d’excellentes performances thermiques. Les économies d’énergie seront alors au rendez-vous. 

Enfin, l’installation d’un système de chauffage à inertie vous permettra de disposer d’un confort thermique en toutes circonstances pour une facture de chauffage nettement réduite !

Si vous souhaitez disposer de plus amples informations sur votre projet d'isolation de la maison, n'hésitez pas à contacter Technitoit pour bénéficier d'une étude détaillée de votre maison et d'un devis gratuit !

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte