Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

Les remontées capillaires sont une des causes principales d'humidité dans un mur intérieur. En l'absence d'une couche d'étanchéité, les murs et les fondations absorbent l'eau du sol par capillarité. Lentement, mais sûrement, la maison se gorge d'humidité et se dégrade. Les travaux de traitement associent généralement différentes solutions complémentaires. Complexes, ils doivent être effectués par un professionnel aguerri.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Remontées capillaires : qu'elles sont leurs causes ?

Le phénomène physique expliquant les remontées capillaires dans les murs est simple : la capillarité. En revanche, les facteurs jouant sur leur survenue et leur importance dans une maison sont nombreux.

Quand l'humidité remonte les murs d'une maison

Tout matériau poreux posé sur une couche d'eau se gorge d'humidité. L'eau est aspirée par capillarité et remonte la structure fine du matériau. Exactement comme une éponge. Les matériaux de construction n'échappent pas à ce phénomène. En contact direct avec le sol, ils aspirent l'eau souterraine. Ce qui provoque les remontées capillaires dans les murs ou fondations. Celles-ci peuvent atteindre 1,50 m de hauteur.

Les problèmes de remontées capillaires touchent essentiellement les maisons antérieures à 1960. Depuis, le DTU 20.1 impose la pose d'une arase étanche lors de la construction du bâtiment. Ce phénomène se rencontre donc majoritairement lors de la rénovation d'une maison ancienne. Cependant, le risque de malfaçons est toujours possible dans une construction neuve.

Les facteurs aggravant les remontées capillaires

Plusieurs facteurs sont déterminants dans l'impact des remontées capillaires. La porosité des matériaux de construction, tout d'abord. Les murs en brique sont ainsi bien plus sensibles que les murs en granit. Les capacités de respirations des murs, ensuite. Des murs recouverts d'un revêtement étanche sont, paradoxalement, plus humides à l'intérieur.

Le terrain entourant la maison joue aussi un rôle non négligeable. Si le sol est tassé, par le passage de véhicule par exemple, il exerce une pression plus importante. Comme pour les murs, un terrain recouvert d'une couverture étanche (trottoir ou dallage) a un taux d'humidité plus élevé.

Comment faire le diagnostic de remontées capillaires ?

Quelle que soit l'origine de l'eau, l'humidité engendre les mêmes symptômes dans une maison. Décollement des revêtements, présence de moisissures ou de salpêtre sur les murs, le sol ou le plafond. Néanmoins, une remontée capillaire se différencie des autres problèmes d'humidité sur plusieurs points :

  • Les problèmes sont localisés préférentiellement au niveau des fondations et des parties basses des murs du sous-sol.
  • Les remontées capillaires affectent autant l'intérieur d'une maison que sa façade.
Technitoit vous propose une étude humidité gratuite et sans engagement. Pour cela, remplissez le formulaire ci-dessous, nos experts vous contacteront sous 48h.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Conséquences d'une remontée capillaire sur une maison

Les remontées capillaires ont de multiples conséquences. En premier lieu, elles dégradent les matériaux des murs, de la façade et des fondations. Mais elles impactent également la facture énergétique d'une maison et la santé de ses habitants.

Les dégâts matériaux causés par les remontées capillaires

Une remontée capillaire menace aussi bien l'intérieur des murs que leur revêtement. Son action permanente lui permet d'occasionner de sérieux dégâts.

Conséquences sur les murs et fondations

Les remontées capillaires ont de lourdes conséquences sur les matériaux qu'elles traversent. L'eau aspirée du sol est en effet chargé en sels minéraux. Lorsqu'elle s'évapore, elle les laisse dans le mur. Conséquence : les matériaux gonflent. Les enduits se détachent et le mur s'effrite. Certains matériaux, comme la brique, sont très sensibles à ce phénomène.

Autre problème, heureusement plus rare : l'éclatement des murs gorgé d'eau en période de gel. Ce phénomène nécessite des températures négatives et ne concerne que les parties non chauffées de la maison.

Dégâts sur les revêtements intérieurs

L'eau apportée par une remontée capillaire ne vient pas seule. Elle génère de disgracieuses taches de salpêtre sur les murs. Elle favorise également l'apparition de moisissures et de champignons. L'humidité dégrade la majorité des revêtements intérieurs : enduits, papiers peints, peintures, plinthes, etc.

Conséquences de l'humidité sur la consommation énergétique de la maison

L'humidité apportée par les remontées capillaires joue également sur le confort thermique d'une maison. D'une part, un air plus humide diminue les températures ressenties par les occupants. D'autre part, l'humidité des murs augmente leur conductivité thermique. Et donc les transferts de chaleur vers l'extérieur. En conséquence, une remontée capillaire augmente la consommation énergétique d'une maison.

Conséquences des remontées capillaires sur la santé des habitants

Un excès d'humidité est une source majeure d'inconfort pour les occupants d'un bâtiment. Cela peut se limiter à des désagréments. Une sensation de froid en hiver ou une odeur de renfermé constante. Mais les problèmes peuvent être plus graves. En effet, les remontées capillaires favorisent la présence de moisissures ou d'acariens. Ce qui exacerbe les problèmes de réactions allergiques.

Quel traitement pour une remontée capillaire ?

Un problème de remontées capillaires est souvent multifactoriel. Son traitement nécessite donc différentes solutions complémentaires. Enduit d'étanchéité, drainage, cuvelage, chaque méthode doit être appliquée avec soin par un professionnel expert du domaine, sous peine d'aggraver les dégâts. Quel que soit le traitement, le résultat est long. L'assèchement du mur prend en effet entre 6 et 12 mois.

N'hésitez pas à demander un devis gratuit à un de nos spécialistes en humidité. Celui-ci vous fournira une étude rapide et des solutions adaptées à vos problèmes d'humidité ascensionnelle.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Traitements d'assèchement des murs

L'assèchement des murs est le but du traitement des remontées capillaires. Pour l'accélérer, il faut s'assurer que le mur respire et évacue la vapeur d'eau. Si le mur est recouvert d'un revêtement étanche, il faut le déposer.

Certains professionnels proposent également des traitements d'assèchement actif des murs. Ce sont les solutions dites d'assèchement par électro-osmose. Leur prix est très élevé (plusieurs centaines d'euros par mètre carré) et leur efficacité relative est loin de faire consensus.

Améliorer le drainage du terrain et l'évacuation de l'eau

Cette solution s'attaque à l'origine du problème : l'humidité contenue dans le sol. En améliorant son évacuation, le drainage du terrain diminue la quantité d'eau stagnante autour du bâtiment. Le drainage est installé au pied des fondations. Pour un traitement optimal, il doit faire le tour de la maison. Pour les sols particulièrement humides, un drainage complet du terrain est parfois nécessaire.

Travaux d'étanchéité des murs et des fondations

Le principe de ce type de traitement des remontées capillaires est simple : rendre les murs poreux étanches à l'eau. Chaque technique a ses avantages. L'avis d'un professionnel expert du sujet est recommandé pour choisir la solution adaptée à sa maison.

Traitement des remontées capillaires par injection de résine dans les murs

Le traitement par injection des murs humides est la méthode la plus utilisée pour contrer les remontées capillaires. Le principe est de colmater les pores du matériau avec une résine. Les travaux d'injection peuvent s'effectuer par l'extérieur ou l'intérieur. Le mur est percé de trous, tous les 15 cm et à 5 cm au-dessus du niveau du sol. La résine y est injectée et forme une barrière étanche.

Le prix de l'injection est calculé par mètre linéaire, ce qui en fait la technique la plus abordable. Cependant, cette méthode est déconseillée pour les murs creux, en parpaing par exemple.

Traitement des remontées capillaires par membrane d'étanchéité

Cette méthode bloque les remontées capillaires par l'insertion d'une membrane d'étanchéité dans le mur. Les travaux consistent à creuser une saignée dans le mur, environ 15 cm au-dessus du niveau du sol. La membrane d'étanchéité y est ensuite positionnée. Cette technique est efficace, mais implique des travaux lourds. Son devis est plus élevé que pour une injection de résine. C'est pourquoi cette solution est plutôt réservée aux travaux de rénovation.

Le cuvelage contre les remontées capillaires

Le cuvelage consiste à recouvrir d'un enduit d'étanchéité les murs intérieurs du sous-sol. Si elle est efficace pour garantir l'étanchéité d'une cave, cette technique n'est qu'un appoint aux solutions précédentes. Elle ne résout en effet pas le problème des remontées capillaires, qui reste libre d'affecter le reste du bâtiment.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires
DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte