Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

L'humidité est un problème fréquent dans une maison. L'eau affecte généralement une habitation en s'attaquant à ses murs. Le traitement d'un tel problème demande un diagnostic précis de l'origine de l'humidité du mur. Condensation, infiltration ou remontées capillaires, les causes d'humidité dans un mur intérieur sont en effet aussi nombreuses que variées.

Qu'est-ce que l'humidité d'un mur intérieur ?

Le diagnostic humidité sert à choisir le traitement parmi les différentes solutions et travaux. L'évaluation du niveau d'humidité des murs intérieurs d'une maison est la première étape. Sachez que l'humidité d'un mur correspond à l'accumulation anormale d'une quantité d'eau dans les matériaux du mur. Sous l'effet de différents phénomènes, l'eau imbibe le plâtre, le placo, le bois, le papier peint et tout type de revêtement. Cette eau s'évapore et crée des taches d'humidité que vous voyez sur les murs. Mais d'où vient-elle ?

Humidité des murs : les causes internes

L'activité domestique produit de la condensation dans une habitation. La pièce la plus touchée est la salle de bain, mais la cuisine n'est pas en reste. Lorsque le système de ventilation est inexistant ou mal dimensionné, la condensation crée de l'humidité. Des fuites d'eau sur la plomberie (encastrée dans les murs ou le sol) sont également à l'origine des problèmes de maisons humides.

Mur humide de la maison : les causes externes

Des murs humides sont souvent le fruit de problèmes liés à l'enveloppe de la maison. En effet, une fuite de toiture peut être éloignée de la tache d'humidité visible sur un mur. L'eau parcourt des chemins complexes qu'il faut identifier avant d'engager un traitement contre l'humidité d'un mur intérieur. Les causes externes sont par exemple des infiltrations d'eau (toiture ou murs), des remontées capillaires, une pression hydrostatique élevée.

Problème d'humidité dans une maison : comment faire le bon diagnostic ?

Quelle que soit l'origine de l'eau, l'humidité a les mêmes conséquences sur un mur. Seuls des détails permettent d'orienter le diagnostic. Par exemple la localisation sur le mur, le type de pièces touchées ou la saisonnalité.

Humidité des murs : quels sont les signes ?

L'humidité des murs se traduit tout d'abord par l'apparition de taches d'humidité à leur surface. Ces marques sont dues à des dépôts de salpêtre ou au développement de moisissures. Elles s'accompagnent généralement d'odeurs nauséabondes dans le logement.

La dégradation du revêtement est l'étape suivante : effritement de l'enduit, décollement du papier peint ou du carrelage, cloquage de la peinture. Enfin, quand un problème d'humidité est vraiment important, l'intégrité des murs peut être mise à mal.

Comment différencier les causes de l'humidité des murs ?

La temporalité est un premier élément de réponse. L'humidité est-elle liée aux activités domestiques ? L'eau est-elle plus présente en hiver ? La localisation est également un facteur déterminant pour le diagnostic. En somme, on peut résumer les différents problèmes d'humidité des murs de cette façon :
 
  • Salle de bains et autres pièces humides : problème de buée.
  • Pièces contiguës à une façade ou situées sous la toiture : infiltration d'eau.
  • Taches de salpêtre dans le sous-sol du bâtiment : remontées capillaires.
  • Murs humides en hiver : problèmes d'isolation.

Pour être sûr de faire le bon diagnostic des causes de l'humidité, demandez un devis gratuit et sans engagement à un expert tel que Technitoit. Nos techniciens reviennent vers vous sous 48h pour vous donner un aperçu des travaux de rénovation nécessaires et du prix.

Humidité des murs par condensation

Ce type de problème vient de l'activité interne de la maison. Elle est liée à un problème de ventilation ou d'isolation du logement. Fréquente dans les demeures anciennes, elle est à prendre en compte lors des travaux de rénovation.

D'où vient cette humidité des murs ?

L'air d'un bâtiment contient de la vapeur d'eau. Au-delà d'un certain taux d'humidité dans une maison, cette eau se condense. On parle du point de rosée. Ce seuil dépend de la température de l'air. Lorsque l'air refroidit, ce seuil baisse et l'eau se condense sur les murs. L'origine est donc double : un excès d'humidité et une température trop basse.

Humidité des murs causée par une ventilation insuffisante

Ce type de problème touche préférentiellement les pièces humides : salle de bains, cuisine, etc. Lorsque la ventilation est insuffisante, l'humidité s'accumule jusqu'à dépasser le point de rosée. L'eau se dépose alors sur les murs intérieurs et le carrelage. Le traitement est simple : améliorer la ventilation de la pièce.

Murs humides et problèmes d'isolation

Un mur dont l'isolation est insuffisante est, en hiver, plus froid que le reste de la pièce. À son contact, l'eau se condense à sa surface. Il en va de même des fenêtres mal isolées. Ce phénomène concerne également les ponts thermiques. La condensation se localise alors sur ces points froids, liés à la structure de l'habitat. La seule solution est de refaire l'isolation du bâtiment, de préférence par l'extérieur, afin de couper un maximum de ponts thermiques.

Infiltrations d'eau dans un mur intérieur

Les infiltrations d'eau sont une cause majeure d'humidité des murs au sein des logements. Insidieuses, elles peuvent aussi bien provenir de la toiture, de la façade ou des fondations.

Infiltration d'eau par la toiture

La toiture d'une maison constitue sa protection principale contre la pluie. Une fuite dans la couverture, voire une simple gouttière bouchée, et l'eau pénètre. Ce problème affecte évidemment les pièces situées sous la toiture. L'humidité est alors présente au niveau du plafond et du haut des murs.

Infiltration d'eau par la façade

Ce problème d'humidité advient lorsqu'un mur perd son étanchéité. Cela peut être dû à une fissure. Ou bien à la dégradation de l'enduit de revêtement ou du produit hydrofuge protégeant un mur poreux. L'humidité traverse alors le mur et l'isolation, puis atteint le revêtement Généralement, les traces d'humidité à l'intérieur sont ainsi associées à des signes de dégradation extérieure.

Pour tout savoir sur les causes d'humidité dans les murs d'une maison, découvrez notre article : Les causes d'humidité dans un mur extérieur.

Infiltration d'eau par pression hydrostatique

Ce type d'infiltration concerne les murs enterrés. L'eau accumulée dans le sol exerce une pression contre le mur. Si celui-ci n'est pas parfaitement étanche, l'humidité pénètre dans la maison. Elle peut alors causer d'importants ruissellements. Les caractéristiques du sol ont un rôle prépondérant dans le phénomène. Un sol argileux, mal drainé ou en pente augmente la pression hydrostatique exercée contre le mur.

Humidité des murs par remontées capillaires

Les remontées capillaires d’un mur sont fréquemment rencontrées lors de travaux de rénovation de constructions anciennes. Ce problème d'humidité est à identifier rapidement. En effet, les traitements nécessitent des travaux lourds, à un prix élevé.

Le mécanisme des remontées capillaires dans les murs

Les remontées capillaires surviennent lorsqu'un mur est en contact direct avec le sol, sans arase étanche. Le mur aspire alors l'eau du sol par capillarité. L'eau peut ainsi monter de 1,50 m dans le mur, voire plus. 

La porosité du mur joue sur la quantité d'eau absorbée. Les murs en brique sont ainsi plus sensibles que les murs en béton. Le phénomène est aggravé si le mur est recouvert d'un revêtement étanche. Celui empêche en effet l'humidité de s'évaporer.

Symptômes des remontées capillaires

Les remontées capillaires touchent les espaces situés au sous-sol ou au rez-de-chaussée d'un bâtiment. L'humidité arrive par le bas du mur et remonte progressivement. L'eau imprégnant le mur dans son épaisseur, elle affecte la façade aussi bien que dans la maison. Les remontées capillaires ont tendance à laisser des dépôts de salpêtre à la surface des murs. Ceux-ci sont fréquemment accompagnés de moisissures.

Humidité des murs intérieurs due à une fuite d'eau

Goutte par goutte, même la plus petite fuite peut gorger d'humidité un mur. Toutes les canalisations de la maison sont concernées : conduite d'eau ou de chauffage, appareil électroménager, etc. Le problème peut aussi venir d'un joint usé laissant passer l'eau, dans une salle de bain par exemple. 
Hormis les dégâts des eaux catastrophiques, ces fuites sont parfois difficiles à détecter. Cela nécessite d'inspecter soigneusement la plomberie de votre logement. Lorsque celle-ci est encastrée, la seule solution est de faire appel à un plombier pour qu’il trouve les traitements et les travaux adéquats.

Traitement contre l'humidité d'un mur intérieur : 6 techniques

L'humidité est un fléau qui se répand partout dans un habitat : carrelage, murs, plafonds. L'évaluation d'un professionnel aide à mesurer l'ampleur du problème. Assécher les murs ou le sol d'une habitation ancienne est possible. Mais cela demande parfois de faire des travaux de rénovation importants. Le plus simple est de nous demander un devis. Le prix d'un traitement contre l'humidité d'un mur de salle de bain varie fortement suivant le contexte. Voici 6 traitements contre l'humidité qui produisent des résultats.

Peinture hydrofuge de façade

Le traitement contre l'humidité d'un mur intérieur suppose souvent de stopper les infiltrations d'eau. Mur en brique, mur en parpaings, en granit ou moellons, les infiltrations d'eau passent par les joints. L'eau traverse et crée des taches d'humidité sur les murs, dans la pièce. La peinture hydrofuge est un traitement contre l'humidité compatible avec tout type de mur. Ces produits conviennent également si le revêtement extérieur du mur est un enduit décoratif.

Enduit de cuvelage en sous-sol 

L'application d'un enduit de cuvelage sur les murs d'une cave et d'un sous-sol limite l'humidité. Le produit crée sur la surface des murs une pellicule d'isolation étanche. Résultat, l'humidité recule et c'est toute la maison qui en bénéficie. Ces travaux de cuvelage sont un traitement contre l'humidité d'un mur intérieur très efficace. L'enduit d'étanchéité ou les peintures étanches empêchent les remontées capillaires, le développement du salpêtre et de la mérule. 

Installation d'un système de ventilation

Réduire le taux d'humidité dans une maison exige d'améliorer les échanges d'air avec l'extérieur. L'un des remèdes est l'installation d'un système de ventilation performant. Plusieurs dispositifs existent : VMC simple flux ou VMC double flux, VCIT, ventilation Ecopur. Chaque système permet d'assécher l'air et produit une circulation d'air dans un logement. Ce traitement contre l'humidité d'un mur intérieur évite la condensation et réduit les risques d'humidité interne et les moisissures.

Injection d'un produit hydrofuge dans le mur

Ces travaux consistent à injecter un produit (une résine) hydrofuge dans la partie basse du mur. Ce traitement contre l'humidité produit de bons résultats sur les remontées capillaires. Au contact de l'humidité, le produit se plastifie. Il crée une barrière étanche dans le mur qui bloque la remontée d'humidité. C'est une solution qui ne nécessite pas de rénovation du bâtiment. Sa mise en œuvre suppose toutefois de faire appel à une entreprise qui connaît bien le produit.

Travaux d'isolation des murs par l'extérieur (ITE)

L'isolation des murs par l'extérieur (ITE) permet de régler des problèmes importants d'humidité intérieure. Quand l'application d'une peinture hydrofuge sur la surface extérieure des murs ne suffit pas, c'est une solution. C'est un traitement contre l'humidité interne d'un mur très efficace. Le prix des travaux d'isolation par l'extérieur est élevé. Des aides existent, mais pour les percevoir, vous devez faire appel à un professionnel RGE.

L'IPE contre l'humidité des murs

Ce traitement contre l'humidité interne d'un mur est sans produits (enduit, résine ou peinture). L'électro-osmose ou le géomagnétisme servent de support pour assécher les murs humides de la maison. Le traitement revient à installer un boîtier IPE (inverseur de polarité) sur le mur victime de l'humidité. Son action a pour effet de diriger les molécules d'eau vers le sol. Assécher un mur prend, avec cette solution, plusieurs semaines à plusieurs mois. Problème, vous ne traitez pas les causes, c'est pourquoi Technitoit ne le propose pas.

Obtenir un traitement contre l'humidité d'un mur intérieur

Vous savez maintenant qu'un problème d'humidité sur un mur ne doit pas rester sans solution. L'humidité entraîne du salpêtre, des moisissures et la mérule. Un problème d'humidité, même dans votre habitation, est dangereux pour la pérennité de la maison. L'humidité créée aussi de sérieux problèmes sur la santé des occupants. Plus vous traitez rapidement les causes, moins la facture sera élevée. N'hésitez pas à nous demander une étude gratuite et sans engagement.

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte