Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

L'humidité est un problème fréquent dans une maison. L'eau affecte généralement une habitation en s'attaquant à ses murs. Le traitement d'un tel problème demande un diagnostic précis de l'origine de l'humidité du mur. Condensation, infiltrations ou remontées capillaires, les causes d'humidité dans un mur intérieur sont en effet aussi nombreuses que variées.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Problème d'humidité dans une maison : comment faire le bon diagnostic ?

Quelle que soit l'origine de l'eau, l'humidité a les mêmes conséquences sur un mur. Seuls des détails permettent d'orienter le diagnostic. Par exemple la localisation sur le mur, le type de pièces touchées ou la saisonnalité.

Humidité des murs : quels sont les signes ?

L'humidité des murs se traduit tout d'abord par l'apparition de taches d'humidité à leur surface. Ces marques sont dues à des dépôts de salpêtre ou au développement de moisissures. Elles s'accompagnent généralement d'odeurs nauséabondes dans le logement.

La dégradation du revêtement est l'étape suivante : effritement de l'enduit, décollement du papier peint ou du carrelage, cloquage de la peinture. Enfin, quand un problème d'humidité est vraiment important, l'intégrité des murs peut être mise à mal.

Comment différencier les causes de l'humidité des murs ?

La temporalité est un premier élément de réponse. L'humidité est-elle liée aux activités domestiques ? L'eau est-elle plus présente en hiver ? La localisation est également un facteur déterminant pour le diagnostic. En somme, on peut résumer les différents problèmes d'humidité des murs de cette façon :
 
  • Salle de bains et autres pièces humides : problème de condensation.
  • Pièces contiguës à une façade ou situées sous la toiture : infiltrations d'eau.
  • Taches de salpêtre dans le sous-sol du bâtiment : remontées capillaires.
  • Murs humides en hiver : problèmes d'isolation.

Pour être sûr de faire le bon diagnostic des causes de l'humidité, demandez un devis gratuit et sans engagement à un expert de l'humidité tel que Technitoit. Nos techniciens reviennent vers vous sous 48h pour vous donner un aperçu des travaux de rénovation nécessaires et du prix.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Humidité des murs par condensation

L'humidité de condensation vient de l'activité interne de la maison. Elle est liée à un problème de ventilation ou d'isolation du logement. Fréquente dans les maisons anciennes, elle est à prendre en compte lors des travaux de rénovation.

D'où vient l'humidité des murs par condensation ?

L'air intérieur d'un bâtiment contient de la vapeur d'eau. Au-delà d'un certain taux d'humidité dans une maison, cette eau se condense. On parle du point de rosée. Ce seuil dépend de la température de l'air. Lorsque l'air refroidit, ce seuil baisse et l'eau se condense sur les murs. L'origine de l'humidité est donc double : un excès d'humidité et une température trop basse.

Humidité des murs causée par une ventilation insuffisante

Ce type de problème d'humidité touche préférentiellement les pièces humides : salle de bains, cuisine, etc. Lorsque la ventilation est insuffisante, l'humidité s'accumule jusqu'à dépasser le point de rosée. L'eau se dépose alors sur les murs intérieurs et le carrelage. Le traitement est simple : améliorer la ventilation de la pièce.

Murs humides et problèmes d'isolation

Un mur dont l'isolation est insuffisante est, en hiver, plus froid que le reste de la pièce. À son contact, l'eau se condense à sa surface. Il en va de même des fenêtres mal isolées. Ce phénomène concerne également les ponts thermiques. La condensation se localise alors sur ces points froids, liés à la structure de la maison. La seule solution est de refaire l'isolation du bâtiment, de préférence par l'extérieur, afin de couper un maximum de ponts thermiques.

Infiltrations d'eau dans un mur intérieur

Les infiltrations d'eau sont une cause majeure d'humidité des murs au sein des logements. Insidieuses, elles peuvent aussi bien provenir de la toiture, de la façade ou des fondations.

Infiltration d'eau par la toiture

La toiture d'une maison constitue sa protection principale contre la pluie. Une fuite dans la couverture, voire une simple gouttière bouchée, et l'eau pénètre. Ce problème affecte évidemment les pièces situées sous la toiture. L'humidité est alors présente au niveau du plafond et du haut des murs.

Infiltration d'eau par la façade

Ce problème d'humidité advient lorsqu'un mur perd son étanchéité. Cela peut être dû à une fissure. Ou bien à la dégradation de l'enduit de revêtement ou du produit hydrofuge protégeant un mur poreux. L'humidité traverse alors le mur et l'isolation, puis atteint le revêtement intérieur. Généralement, les traces d'humidité à l'intérieur sont ainsi associées à des signes de dégradation extérieure.

Pour tout savoir sur les causes d'humidité dans les murs d'une maison, découvrez notre article : Les causes d'humidité dans un mur extérieur.

Infiltrations d'eau par pression hydrostatique

Ce type d'infiltration concerne les murs enterrés. L'eau accumulée dans le sol exerce une pression contre le mur. Si celui-ci n'est pas parfaitement étanche, l'humidité pénètre dans la maison. Elle peut alors causer d'importants ruissellements. Les caractéristiques du sol ont un rôle prépondérant dans le phénomène. Un sol argileux, mal drainé ou en pente augmente la pression hydrostatique exercée contre le mur.

Humidité des murs par remontées capillaires

Les remontées capillaires d’un mur sont fréquemment rencontrées lors de travaux de rénovation de constructions anciennes. Ce problème d'humidité est à identifier rapidement. En effet, les traitements nécessitent des travaux lourds, à un prix élevé.

Le mécanisme des remontées capillaires dans les murs

Les remontées capillaires surviennent lorsqu'un mur est en contact direct avec le sol, sans arase étanche. Le mur aspire alors l'eau du sol par capillarité. L'eau peut ainsi monter de 1,50 m dans le mur, voire plus. 

La porosité du mur joue sur la quantité d'eau absorbée. Les murs en brique sont ainsi plus sensibles que les murs en béton. Le phénomène est aggravé si le mur est recouvert d'un revêtement intérieur étanche. Celui empêche en effet l'humidité de s'évaporer.

Symptômes des remontées capillaires

Les remontées capillaires touchent les espaces situés au sous-sol ou au rez-de-chaussée d'un bâtiment. L'humidité arrive par le bas du mur et remonte progressivement. L'eau imprégnant le mur dans son épaisseur, elle affecte la façade aussi bien que l'intérieur de la maison. Les remontées capillaires ont tendance à laisser des dépôts de salpêtre à la surface des murs. Ceux-ci sont fréquemment accompagnés de moisissures.

Humidité des murs intérieurs due à une fuite d'eau

Goutte par goutte, même la plus petite fuite peut gorger d'humidité un mur. Toutes les canalisations de la maison sont concernées : conduite d'eau ou de chauffage, appareil électroménager, etc. Le problème peut aussi venir d'un joint usé laissant passer l'eau, dans une salle de bain par exemple. 
Hormis les dégâts des eaux catastrophiques, ces fuites sont parfois difficiles à détecter. Cela nécessite d'inspecter soigneusement la plomberie de votre logement. Lorsque celle-ci est encastrée, la seule solution est de faire appel à un plombier pour qu’il trouve les traitements et les travaux adéquats.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires
DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte