Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

Le taux d'humidité dans une maison est essentiel à son confort intérieur. Trop sec ou trop humide, il affecte tant la santé de ses habitants que la pérennité du logement. Les paramètres influant l'hygrométrie d'une maison sont très nombreux : isolation, chauffage, ventilation, etc. Pour cette raison, un diagnostic d'humidité effectué par un professionnel est nécessaire afin de le corriger.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Taux d'humidité dans une maison : définition et mesure

Le taux d'humidité dans une maison correspond à la proportion de vapeur d'eau dans son air intérieur. On parle également d'hygrométrie. Il se mesure à l'aide d'un hygromètre.

Définition du taux d'humidité dans une maison

Dans un logement, l'hygrométrie correspond à l'humidité relative de son air ambiant. L'air peut contenir une quantité maximale de vapeur d'eau. Au-delà, celle-ci se condense. On parle d'humidité absolue de saturation.

L’humidité relative est la proportion d'eau par rapport à cette quantité maximale. Ce taux est exprimé en pourcentage et dépend fortement de la température. Plus l'air est froid, moins il peut contenir d'humidité. Par exemple, pour un même degré d'hygrométrie, l'air contient environ deux fois moins d'eau à 15 °C qu'à 25 °C.

Quel est le taux d'humidité idéal dans un logement ?

Idéalement, pour une maison, il se situe entre 40 et 60 %. Il dépend de la température et doit être plus bas en hiver qu'en été. Pour les personnes affectées de soucis respiratoires, ces seuils peuvent être resserrés à 45 et 55 %(pourcentage humidité maison).

Il varie d'une pièce à l'autre. Une hygrométrie plus élevée est tolérée dans une salle de bains (jusqu'à 70 %) ou une cuisine. En revanche, dans une chambre, l'air ambiant ne doit pas dépasser 50 % d'humidité relative.

Quand et comment mesurer le taux d'humidité d'une maison ?

Plusieurs signes doivent inciter à contacter un professionnel pour un diagnostic d'humidité. La présence de condensation sur les fenêtres ou de moisissures sur les murs. Du linge mettant trop longtemps à sécher. L'apparition de troubles respiratoires : allergies, assèchement des voies aériennes, etc.

Faire appel à un professionnel apporte l'assurance d'un diagnostic précis. À l'aide d'un hygromètre, il relève le taux d'humidité de chaque pièce de l'habitation. Il fournit ensuite un devis des travaux à faire pour corriger les problèmes d'humidité de la maison.

Quels facteurs influent sur le taux d'hygrométrie d'une habitation ?

Le taux d'hygrométrie dans une maison est un équilibre subtil entre les apports et les pertes en eau. À ceci s'ajoute la température, de l'air comme des murs, qui joue un rôle déterminant sur la condensation.

Influence du taux d'humidité atmosphérique sur une maison

Le climat influe fortement le taux d'humidité ambiant d'une maison. Les précipitations augmentent l'hygrométrie de l'air, le froid la diminue. En moyenne, l'atmosphère est plus humide en hiver. Deux éléments sont les causes cette influence. La qualité de l'isolation d'une habitation et l'étanchéité de ses murs.

Humidité produite à l'intérieur de la maison

Le nombre d'occupants d'un logement joue beaucoup sur son taux d'hygrométrie. Par sa respiration, un humain produit chaque jour environ 0,5 L d'eau. De nombreuses activités génèrent également de l'humidité : le séchage du linge en intérieur, un bain, la cuisine, etc.

Ventilation et humidité d'une maison

La ventilation permet d'évacuer l'humidité d'une habitation. Si elle est insuffisante, l'humidité s'accumule. Le type de ventilation a aussi son importance. Une VMC simple flux ne fait qu'échanger l'air ambiant avec l'air extérieur. Lorsque celui-ci est très humide ou très sec, l'air intérieur l'est aussi. Pour un meilleur contrôle de l'humidité dans une maison, il existe des VMC hygroréglables, qui se déclenchent en fonction du taux d'humidité ambiant ; et des VMC double flux, qui croisent les flux d'air à l'extraction et à l'insufflation pour éviter les pertes de chaleur.

Influence du type de chauffage sur l'humidité dans un logement

Les systèmes de chauffage par convection assèchent l'air. Contrairement à un appareil de chauffage à inertie, un convecteur électrique ne chauffe pas uniformément la pièce. Les murs restent froids, tandis que l'air est plus chaud et donc plus sec. Les cheminées ont le même désavantage, contrairement aux poêles à bois.

Conséquences d'une humidité trop élevée dans une maison

L'excès d'humidité dans une maison est un souci aussi courant que dommageable. Il entraîne une dégradation de l'habitation, notamment de ses murs. Des phénomènes qui en outre affectent fortement la santé des occupants.

Détérioration des murs de la maison

L'humidité dans les murs dégrade les revêtements muraux. Les papiers peints se décollent, les peintures se cloquent et les enduits s'effritent. Elle favorise l'apparition de moisissures et de champignons sur les murs ou sur le mobilier. De la condensation se forme sur les surfaces froides, comme les fenêtres ou les murs. Enfin, le linge sèche mal et s'imprègne d'une odeur désagréable.

Impact de l’humidité sur la santé des occupants de la maison

L'humidité constitue un problème préoccupant pour les personnes à la santé fragile. Elle favorise en effet la propagation des microbes, donc des infections respiratoires. L'humidité accroît également les problèmes d'allergies dues aux moisissures ou aux acariens. Enfin, les mauvaises odeurs qu'elle engendre sont une source d'inconfort pour tous les habitants.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Conséquences d'un taux d'humidité maison trop bas

Un air sec est lui aussi source de désagréments. Les effets sur la santé des occupants sont tout aussi préoccupants que ceux liés à un excès d'humidité. En revanche, les problèmes sur l'habitation sont plus limités.

Problèmes de santé liés 

Le principal problème causé par un air trop sec est l'assèchement des muqueuses des occupants. Celles-ci sont fragilisées, ce qui augmente les risques d'infections ORL. Un taux d'humidité dans une maison trop bas peut aussi causer des irritations oculaires, des maux de tête et des gerçures aux lèvres. De plus, la sensation de gorge sèche avive le sentiment de soif. Cela perturbe le sommeil et devient une source importante de fatigue.

Impact d'un taux d'humidité maison trop bas sur une habitation

Un air trop sec cause essentiellement des soucis aux éléments en bois d'un logement : parquets, lambris et mobiliers. Avec le temps, le bois sèche, se contracte et se fissure. Ce problème affecte tout particulièrement les meubles anciens. Ceux-ci ont en effet été fabriqués à une époque où l'air des maisons était beaucoup plus humide.

Comment réguler l'hygrométrie dans un logement ?

Le traitement d'un problème d'humidité dépend de sa cause. Au prix de quelques travaux de rénovation, il est toujours possible de supprimer l'origine du problème. Le devis peut cependant être élevé. C'est pourquoi il existe également des solutions palliatives.

Quelles solutions pour un taux trop élevée ?

Un excès d'humidité est très souvent dû à une ventilation insuffisante. L'installation d'une VMC résout généralement le problème, pour un bon taux d'humidité. Ces travaux peuvent être complétés par la rénovation de l'isolation de la maison. En limitant les pertes d'énergie, l'isolation permet une meilleure régulation de la température et de l'humidité. Il faut également veiller à ce qu'aucun mur ne présente de problème d'étanchéité ou de remontées capillaires.

Dans une cave par exemple ou un sous-sol, le cuvelage d'étanchéité est une très bonne solution pour supprimer le côté humide. 

Si les travaux ne sont pas possibles, il reste la possibilité d'utiliser un déshumidificateur. Cet appareil électrique collecte l'humidité excessive de l'air intérieur. On peut placer un déshumidificateur dans toutes les pièces pour en réduire les causes : chambre, salle de bains, cuisine, etc. L'appareil équipé doit simplement être adapté au volume d'air à traiter.

Quelles solutions pour un taux d'humidité trop bas ?

Il est aisé de faire remonter le taux d'humidité d'une habitation. Il suffit de diminuer légèrement sa température. Dans l'idéal, les pièces de vie doivent avoir une température de 20 ou 21 °C. Si cela ne suffit pas, un logement peut être équipé d'un humidificateur. Cet appareil électrique diffuse de la vapeur. Sa petite taille le rend facile à intégrer dans un lieu de vie. Cependant, il nécessite un entretien régulier.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Vous pourriez aussi être intéressés par : 

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte