Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

Pour tout comprendre concernant la VMC hygroréglable, suivez notre guide destiné spécialement aux particuliers. Vous y découvrirez comment fonctionne la VMC hygroréglable et qu'est-ce qui fait sa particularité. Par ailleurs, le guide inclut aussi ce qu'il y a à savoir concernant les exigences d'une installation réussie.

schema vmc simple flux

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Quel est le fonctionnement d'une VMC hygroréglable ?

Depuis l'arrêté du 24 mars 1982 modifié le 28 octobre 1983, la ventilation permanente et générale d'une habitation constitue une obligation. Ainsi, en complément d'une ventilation naturelle, le logement à usage d'habitation doit être équipé d'une VMC ou dispositif de Ventilation Mécanique Contrôlé.

Quels sont les éléments constitutifs d'une VMC ?

Ce dispositif de régulation de la circulation d'air intérieur se compose de cinq composantes essentielles au fonctionnement de la VMC hygrorégable. Les bouches d'entrée d'air se situent le plus en amont du processus. Elles captent l'air extérieur de manière naturelle. L'air traverse les différentes pièces de la maison avant d'être aspiré par une bouche d'extraction. L'aspiration est assurée par un bloc moteur équipé d'un ventilateur. Il joue un double rôle dans le processus. Non seulement il extrait l'air vicié, mais il s'occupe aussi de l'expulser vers une sortie située en hauteur sur le toit de l'habitation.

accessoires ventilation

Les bouches d'extraction, le moteur et la sortie de toit sont reliés entre eux par des conduits ou gaines qui représentent le dernier élément du dispositif.

VMC hygroréglable ou VMC autoréglable ?

Le principe de fonctionnement d'une VMC hygroréglable demeure identique à une autoréglable. En général, l'air intérieur doit être renouvelé entièrement une fois par heure. Il doit être débarrassé des polluants chimiques (fumée de cuisson et de cigarette, monoxyde de carbone CO, composés organiques volatils COV…) et de la poussière. D'autre part, l'activité humaine dégage surtout beaucoup d'humidité et favorise la prolifération des polluants biologiques : mousse, moisissures, lichens, légionellose, etc.

Une VMC vient donc en appui à une ventilation naturelle bien souvent insuffisante, surtout au niveau des pièces humides. Le débit d'aspiration d'une VMC autoréglable est fixé à l'avance et le dispositif assure un flux constant. Par contre, la VMC hygroréglable régule de manière automatique le débit d'aspiration suivant la variation du taux d'humidité relevé dans la maison. Cela permet de garder une qualité d'air optimale en toutes circonstances et de réaliser des économies d'énergie en passant.

Comment installer une VMC hygroréglable ?

Afin d'assurer une efficacité optimale, l'installation du dispositif doit obéir à certaines règles qui garantissent un fonctionnement efficace de la VMC hygroréglable. N'hésitez pas à demander conseil à travers un devis auprès d'un professionnel pour la configuration la plus adaptée à votre logement.

Rappel immédiat


* Champs obligatoires

En effet, dans le neuf comme dans la rénovation, le dispositif doit être dimensionné après une évaluation précise des besoins réels des occupants de la maison. La capacité d'aspiration nécessaire dépend du nombre d'occupants, du volume des pièces, de l'isolation, etc. À partir de toutes ces contraintes, le professionnel pourra vous conseiller sur la capacité d'extraction, l'emplacement des bouches d'aération, ainsi que sur les autres aspects techniques du projet.

Effectivement, l'installation d'un dispositif VMC requiert un travail dans les combles, et parfois il s'avère nécessaire de percer des surfaces en béton ou encore de modifier la sortie de toit. Bref, l'opération revêt plusieurs aspects délicats et l'aide d'un professionnel n'est pas superflue sans parler du fait qu'il maîtrise mieux les risques inhérents à l'installation. D'autant plus que vous pouvez demander votre devis gratuit et sans engagement pour toute l'installation auprès de notre département technique.

De surcroît, faire exécuter les travaux par un professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement) vous donne droit à la garantie décennale et aux aides financières CEE (Certificats d'économies d'énergie).

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte