Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

La ventilation mécanique contrôlée (VCM) hygroréglable est un système d'aération autonome. Installée dans un bâtiment, elle assure le renouvellement de l'air ambiant afin de limiter les problèmes causés par l'humidité excessive : condensation, salpêtre, moisissure, mérule, prolifération des bactéries… Mais qu'est-ce la VMC hygroréglable ? Comment fonctionne-t-elle exactement ? Y a-t-il des avantages à l'utiliser pour aérer les pièces de votre logement ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la VMC hygro et son fonctionnement pour en faire un meilleur usage.

cuisine ouverte ventilation

VMC hygroréglable : principes de fonctionnement

La VMC hygroréglable est un équipement de ventilation qui assure le renouvellement de l'air à l'intérieur des pièces d'une habitation. Elle peut être à simple ou à double flux.

Contrairement aux anciens dispositifs classiques ou autoréglables, elle tient compte du taux de l'humidité relative à l'intérieur de votre maison pour y contrôler la ventilation. Ainsi, le renouvellement de l'air est ajusté en fonction de l'hygrométrie dans chaque pièce de votre logement. Cela permet d'évacuer efficacement l'humidité excessive et de maintenir l'air intérieur sain, limitant les proliférations de bactéries et de champignons.

Pour assumer cette fonction, la ventilation mécanique contrôlée hygro est composée de 5 principaux éléments :

  • Le moteur ou groupe VMC ;
  • Les entrées d'air ;
  • Les bouches d'extraction ;
  • Les conduits ;
  • La sortie de toiture ou expulsion.
  • Le principe est simple. Grâce aux bouches d'extraction, le groupe VMC aspire l'air vicié des pièces techniques (salle de bain, WC, cuisine, débarras) pour l'expulser par la sortie de toiture. Cette extraction crée une dépression qui permet à l'air neuf de pénétrer dans le local à travers les entrées d'air au niveau des pièces de vie : chambres et salon. Le dispositif étant hygroréglable, le débit d'air fourni est adapté au besoin d'aération dans chaque pièce.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Quels sont les différents types de VMC hygroréglable ?

Il existe aujourd'hui différents types de VMC à flux hygroréglable. Il s'agit notamment de :

  • La VMC simple flux hygro A ;
  • La VMC simple flux hygro B ;
  • La VMC hygro à double flux.

La VMC simple flux hygroréglable A

Ce type de ventilation mécanique contrôlée possède des bouches d'extraction hygroréglables. Les entrées d'air sont quant à elles autoréglables, ainsi, le débit d'évacuation de l'air vicié extrait dans les pièces d'eau se règle en fonction du taux d'humidité ambiant, grâce à des capteurs intégrés. Cela permet de faire entrer de l'air sain à l'intérieur du local. À l'inverse, le débit de l'air entrant n'est pas variable. Avec ce principe de fonctionnement, la VMC simple flux hygro A se révèle très adaptée aux locaux tertiaires. Elle est donc de moins en moins utilisée dans les habitations.

La VMC simple flux hygro B

Avec ce système de ventilation mécanique contrôlée dite simple flux hygro B, la fonction hygroréglable est aussi bien associée aux bouches d'évacuation qu'aux entrées d'air. Ces dernières fonctionnent selon l'hygrométrie à l'intérieur du logement. Ainsi, le débit d'extraction de l'air ambiant est systématiquement adapté au degré d'humidité à l'intérieur du bâtiment. En effet, plus le taux d'humidité de l'air ambiant est important, plus le débit d'évacuation est élevé, créant un besoin dont les entrées d'air tiennent compte pour aérer le local. Le niveau de performance est donc plus élevé.

La VMC hygroréglable à double flux

La VMC hygroréglable à double flux permet quant à elle de bénéficier d'une régulation des débits d'aspiration et d'un air entrant réchauffé. En plus de la fonction hygro, ce dispositif de ventilation mécanique embarque un échangeur thermique qui récupère la chaleur de l'air extrait pour chauffer l'air entrant. C'est une solution idéale pour garder votre logement bien aéré tout en profitant d'un bon confort thermique.

technicien note

Quels sont les avantages d'une VMC hygroréglable ?

Qu'elle soit en simple ou en double flux, la VMC hygroréglable offre un grand nombre d'avantages parmi lesquels figurent la bonne qualité de l'air ambiant. De plus, grâce à sa fonction hygro, le système régule l'extraction d'air selon les besoins. Avec ce mode de fonctionnement, le groupe VMC ne consomme pas la même quantité d'électricité tout le temps. Ainsi, le système hygro a l'avantage de réduire les dépenses énergétiques par rapport à une VMC à flux autoréglable. Cette performance énergétique peut atteindre les 25% en hiver lorsque vous utilisez une VMC hygroréglable à double flux, ce qui est très avantageux.

Rappel immédiat

Nous vous rappellerons immédiatement pour convenir d'un rendez-vous !


* Champs obligatoires

Comment installer une VMC hygroréglable ?

L'installation d'un système de ventilation hygroréglable s'effectue en plusieurs étapes :

  • La pose des manchettes et des gaines ;
  • La mise en place des bouches d'extraction et de sortie de toiture ;
  • L'installation du groupe VMC.
  • En premier lieu, il faut installer les manchettes dans les pièces humides de votre maison. Pour cela, il faudra réaliser des trous de pose dans le plafond en respectant le diamètre des manchettes. Les bouches d'extraction et les gaines seront ensuite installées de part et d'autre des manchettes, une fois que celles-ci sont bien en place.

    Après cette étape, il faut passer à la mise en place de la sortie de toiture, qui est généralement plus complexe. Pour ce faire, il faudra entailler l'isolant, retirer la tuile du toit et la remplacer par une tuile à douille. Cette dernière sera ensuite reliée à une nouvelle gaine. Le circuit d'évacuation (l'ensemble des gaines de bouche d'extraction et de sortie de toiture) ainsi obtenu sera raccordé au moteur VMC. Celui-ci est placé en suspension dans une cloison non habitée pour éviter les vibrations qui pourraient causer des nuisances sonores. Pour finir, il faut raccorder l'alimentation du groupe moteur au système électrique de la maison.

    Vous souhaitez installer un kit VMC dans votre maison ? Le faire vous-même est risqué. En cas de mauvais raccordement ou de fuite, il y a un risque potentiel de surconsommation électrique et de mauvaise qualité de l'air. Pour éviter ces problèmes, il est donc préférable de faire appel à une entreprise spécialisée comme Technitoit. Notre équipe vous propose des artisans qualifiés pour l'installation de votre VMC hygroréglable. En plus de vous prodiguer des conseils pratiques pour mener à bien votre projet, ces derniers réaliseront les travaux dans le respect des normes telles que la NF DTU 68.3.

Combien coûte l'installation d'une VMC hygroréglable ?

cout vmc

Le coût de l'installation d'un système de ventilation mécanique contrôlée hygroréglable prend en compte le prix du kit VMC et le tarif de pose. Généralement, le prix d'une VMC à l'achat varie en fonction de la marque de l'appareil, ses performances et ses caractéristiques techniques. Bien souvent, l'ensemble du système est commercialisé en kit dont le prix moyen varie entre :

  • 150 et 350 € pour une VMC simple flux hygroréglable ;
  • 800 et 3 000 € pour une VMC double flux hygroréglable.
  • À cela s'ajoute le tarif de pose qui varie généralement d'un professionnel à l'autre en fonction des travaux réalisés et de la nature du système : simple flux ou double flux. En rénovation la mise en place du système de ventilation mécanique sera plus complexe. Les tarifs peuvent donc être plus élevés.

Quelles aides financières pour l'installation d'une VMC hygroréglable ?

Selon la marque et les caractéristiques techniques de la VMC hygro choisie, l'acquisition et l'installation peuvent revenir chères. Mais, quel que soit son coût, votre VMC hygroréglable peut vous faire bénéficier de plusieurs aides et subventions financières. Parmi celles-ci figurent :

  • La TVA à taux réduit, une déduction d'impôt allant jusqu'à 5,5% ;
  • La prime énergie, pour les travaux visant à réaliser des économies d'énergie ;
  • Les aides de l'ANAH (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat) destinées aux ménages disposant de revenus modestes ;
  • Les subventions des collectivités territoriales.
  • Grâce à ces dispositifs mis en place par l'État, vous pouvez amortir les dépenses liées à l'achat et la pose d'une VMC hygro dans votre logement. Toutefois, pour en bénéficier, il est indispensable de confier la réalisation des travaux à un artisan certifié RGE (reconnu garant de l'environnement). Dans le cas contraire, votre demande d'aide ou de subvention risque d'être rejetée par l'administration publique.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Comment choisir une VMC hygroréglable ?

S'il est pratique d'opter pour une solution de ventilation mécanique contrôlée hygroréglable dans votre logement, il faut également savoir que toutes les VMC hygro ne possèdent pas les mêmes caractéristiques techniques. Pour bénéficier des meilleures performances, vous devez choisir un équipement de qualité professionnelle. Pour cela, vous ne pouvez pas compter sur n'importe quel kit VMC. Au lieu d'acheter un kit en GSB (grande surface de bricolage), privilégiez plutôt un système hygro proposé par une marque bien connue comme Aldes avec son groupe VMC EasyHome hygro Classic ou un kit EasyHome hygro Compact Classic de la marque Aldes là encore.

Pour réussir votre choix, vous devez tenir compte de 3 principaux critères:

  • La consommation électrique ;
  • Le nombre de piquages disponibles ;
  • Les dimensions du moteur VMC.

La consommation électrique

La consommation d'une VMC hygro varie entre 9 et 40 W selon le modèle. Un mauvais choix peut entraîner une surconsommation électrique au lieu d'une économie d'énergie. Pour éviter cela, l'idéal est de choisir une VMC hygroréglable dotée d'un moteur à basse consommation. Ce type de système porte généralement la mention MW (MicroWatt), BC (Basse Consommation) ou Ecowatt.

Le nombre de piquages disponibles

Hormis la consommation électrique, vous devez également vérifier si le nombre de piquages disponibles sur le groupe de la VMC correspond à la configuration de votre maison. Certains modèles de VMC simple flux proposent 6 piquages sanitaires avec 1 ou deux bouches cuisine. Par contre, sur d'autres modèles, vous n'aurez que 3 piquages sanitaires (diamètre 80 mm) et une bouche cuisine de 160 mm de diamètre.

Les dimensions du moteur VMC

Il existe des moteurs VMC de petites ou de grandes tailles pour différentes configurations. Si vous êtes contraint en termes d'espace (le cas d'une maison à toit plat ou en dalle par exemple), un moteur de petite taille sera parfait pour aérer votre pièce.

logo technitoit cms

4.5/5 (837 avis)

Conclusion

La VMC hygroréglable est une solution de ventilation qui permet de contrôler efficacement le taux d'humidité ambiant. Elle assure une ventilation permanente des pièces principales vers les pièces techniques sans faire grimper les factures électriques. Son installation et son choix peuvent être complexes et nécessitent la plupart du temps un professionnel pour être effectués dans les normes.

Vous projetez d'installer ce système dans votre maison ? Pour vous accompagner, Technitoit vous propose des artisans certifiés RGE (reconnu garant de l'environnement) et une réalisation gratuite de devis pour votre projet.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

FAQ

Quelle différence entre VMC hygro A et hygro B ?

La différence entre ces deux types de VMC se situe au niveau de la performance hygroréglable. En effet, la VMC hygro de type A associe des bouches d'évacuation à débit hygroréglable et des entrées d'air autoréglables. Par contre, la VMC Hygro B propose des bouches d'extraction hygroréglables et des entrées d'air hygroréglables, ce qui permet de bénéficier d'une performance thermique plus importante.

C'est quoi une VMC hygro ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) hygroréglable est un système qui assure le renouvellement de l'air ambiant dans une habitation, grâce à des bouches d'aération autonomes et intelligentes. Elle se décline en deux grandes variantes : le simple flux (de type A et B) et le double flux qui permet de bénéficier d'un air entrant réchauffé.

Comment fonctionne une bouche hygroréglable ?

Le mode de fonctionnement d'une bouche hygroréglable est assez simple. Pour assumer ces fonctions, la bouche hygro est munie d'un détecteur d'humidité qui module le débit d'air extrait, selon le degré de moiteur dans la pièce où elle est installée. Ainsi, son volet d'extraction s'ouvre pour extraire l'air lorsque le taux d'humidité est élevé. À l'inverse, il se referme lorsque l'air ambiant n'est pas humide. Cela permet de réduire la consommation électrique, puisque le moteur ne fonctionne pas toujours à haut régime.

Quelle gaine pour VMC hygro A ?

Dans une VMC simple flux hygro A, la gaine permet de relier les bouches d'aspiration au moteur du système. Pour relier la bouche d'évacuation de la salle de bain au groupe VMC, on installe habituellement une gaine de 80 mm de diamètre. L'humidité étant généralement plus forte dans la cuisine en raison de la condensation, on utilise une gaine de 125 mm de diamètre pour relier la bouche d'extraction de cette pièce au moteur. Cependant, qu'il s'agisse de la cuisine ou de la salle de bain, il est important que la gaine utilisée soit isolée. Cela permet d'éviter les déperditions thermiques et les surcoûts qu'elles peuvent engendrer.

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte