Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

27/06/2024 La mérule : prévention, premiers signes et traitement

Véritable cancer des maisons, la mérule peut attaquer très rapidement la structure d’un logement infesté. Fragilisée, la maison devient alors un danger pour les habitants. Si le stade est trop avancé, la maison doit être complètement détruite. Si elle est repérée “rapidement”, l’éradication par un professionnel certifié est possible. Il est important de savoir où ce champignon se développe, comment il apparaît et comment reconnaître les premiers signes de mérule, pour agir au plus vite. Les professionnels Technitoit vous apportent leur expertise pour prévenir l’apparition de ce champignon lignivore et vivre ainsi sans crainte dans votre maison.

Qu'est-ce que la mérule ?

La mérule, également appelée Serpula Lacrimans est un champignon lignivore redoutable. On la retrouve principalement dans les anciens logements, s’attaquant au bois : parquet, charpente, escalier, poutre, plinthe, soubassement, menuiserie. La mérule n’épargne aucune région de France, bien que certains départements soient plus à risque que d'autres.

Comment arrive la mérule dans une maison ? 

La mérule est un champignon qui se cache dans la pierre et qui se nourrit de bois. Comment se développe donc la mérule dans une maison ? Avec ces différents facteurs : 

  • Un environnement humide ; 
  • Des pièces obscures ; 
  • Une mauvaise ventilation ; 
  • Des températures entre 20° et 26° C.

L'humidité

On retrouve beaucoup de cas d’infiltration d’eau par la toiture, provoquant ainsi un surplus d’humidité sur la charpente, propice au développement de ce champignon redoutable.  

La prévention est donc nécessaire pour ne pas avoir à subir les dégâts de la mérule. Pensez donc à bien faire vérifier régulièrement votre toiture afin de détecter les éventuelles fuites. Un seul millimètre suffit pour que l’eau s’infiltre et attire la mérule. L’humidité permet en effet à la mérule d’accéder à la cellulose, dont elle se nourrit, la composante principale du bois.  

La toiture n’est bien entendu pas le seul endroit par lequel il peut y avoir des infiltrations d’eau. Suite à un dégât des eaux notamment, une forte humidité, dans un endroit peu ventilé, peut être propice à la croissance de la mérule. D’où l’importance de bien vérifier tous les endroits où vous avez des doutes.  

Pour survivre, ce champignon a besoin d’un certain taux d’humidité. À partir de 22 % d’humidité, la mérule investit le bois. À 35 %, son développement est fort et à partir de 40 % la propagation stagne.  

Des problèmes d’humidité chez vous ? Un doute sur l’étanchéité de votre toiture ? Faites intervenir un professionnel Technitoit pour remédier rapidement au problème. 

La température

La mérule se développe sous des températures comprises en 20° et 26° C, des zones plutôt chaudes dans une maison. 

L'obscurité et le manque de ventilation

La mérule se développe en général dans l’ombre, et le manque d’aération lui permet de ne subir aucune variation de température. Sans ventilation, la mérule peut garder un taux d’humidité entre 22 % et 40 % et conserve une température adéquate à son développement. 

L’aération d’une maison est donc importante, en toute saison pour éviter le développement des champignons et moisissures dans l’intégralité de vos pièces. Faites vérifier régulièrement ces équipements, assurez-vous de leur bon fonctionnement.

Le traitement préventif de la mérule

Afin de prévenir l’apparition de la mérule et d’éviter les traitements lourds et coûteux que cela engendre, il existe différentes précautions et traitements préventifs.  

  • Pour l’humidité, il faut traiter impérativement le problème à la source : remontées capillaires, humidité dans le sous-sol, différentes solutions existent pour en venir à bout. Technitoit est expert dans le traitement de l’humidité, les experts vous proposeront des solutions comme le cuvelage, l’enduit d’étanchéité, l’assèchement des murs par injection d’un hydrofuge, en fonction de vos problèmes d’humidité. 
  • Pour éviter l’apparition d’humidité également, les fuites et infiltrations d’eau doivent être détectées et réparées rapidement.  
  • Installez un système de ventilation dans votre logement et vérifiez-le régulièrement et aérer naturellement toutes les pièces au moins 20 minutes par jour. 
  • Traitez vos bois de charpente avec un traitement préventif, pour les protéger et éviter l’apparition des champignons comme la mérule.  

Si vous constatez des problèmes d'humidité, d'infiltrations d'eau ou de ventilation dans votre logement, n'attendez pas ! Faites confiance aux experts Technitoit. Que ce soit pour traiter l’humidité, le bois de charpente, remédier aux infiltrations d’eau ou rénover votre système de ventilation, Technitoit est votre interlocuteur idéal. Prenez rendez-vous rapidement.

Comment reconnaître la mérule ? 

La mérule se présente sous différentes formes en fonction de son environnement. On la retrouve plutôt brune ou orangée si elle apparaît dans des pièces lumineuses, blanche et duveteuse dans les pièces sombres. 

Il existe différents types de mérules, la plus répandue étant la mérule pleureuse. Elle est facilement reconnaissable grâce à ses filaments. 

On peut reconnaître également les dégâts de la mérule sur le bois, si celui-ci présente des pourritures cubiques. 

Mais si vous voyez déjà apparaître ce champignon ou les dommages sur les boiseries, c’est qu’il est déjà trop tard, la mérule a pris domicile chez vous. Vous devez contacter très rapidement un professionnel certifié qui éradiquera la mérule. 

Les premiers signes de la mérule

Des indices avant-coureurs pourront vous mettre sur la piste de la mérule pleureuse. Détecter ce champignon en amont, pendant sa phase de croissance vous permettra de limiter les dommages. 

signe merule

L'odeur de moisissure

L’odeur de champignon, de moisi est significative de la mérule. Prenez bien le temps de chercher cette odeur, si vous avez un doute dans votre maison. Avec les différentes aérations, l’odeur peut être plus difficilement perceptible. Soyez attentif et attardez-vous surtout dans les zones les plus humides et confinées de votre logement. 

L'humidité

Si vous repérez des traces d’humidité dans une pièce, c’est potentiellement une zone à risque pour le développement du champignon. La mérule se développe dans l’humidité, avec cette capacité à transporter l’eau dont elle à besoin pour sa croissance au travers des murs et autres matériaux. 

Le gonflement du bois

Les déformations du bois peuvent indiquer le début du développement de la mérule pleureuse dans votre maison. Regardez bien les différents bois de votre logement, de la charpente au parquet en passant par les plinthes, le coffrage de vos marches ou encore vos portes et fenêtres. Un gondolement anormal vous alertera. 

La présence de spores rouille/marron

La présence d’une sorte de poussière marron ou rouille peut être le signe de présence de mérule. Ce champignon dégage en effet des spores à la couleur bien particulière, ce qui peut faciliter son repérage.  

💡 À savoir

Le diagnostic de la mérule n’est pas obligatoire lors d’une vente immobilière contrairement aux diagnostics de l’amiante ou des termites, même dans les zones identifiées comme à risque pour ce champignon. Le propriétaire vendeur est malgré tout obligé d’informer l’acquéreur de la présence de mérule, s’il en a connaissance. Il faut tout de même en avoir conscience et faire attention aux moindres détails lors de vos visites. 

Est-il possible de se débarrasser de la mérule ?

Se débarrasser de la mérule pleureuse est possible, mais tout dépend de son stade. Si la mérule est détecté tardivement et que la structure même est attaquée, il ne sera pas possible de s’en débarrasser sans complètement raser la maison. Si toutefois le champignon est repéré à temps, il existe différentes solutions pour le traiter. 

Diagnostic de la mérule

Si vous avez le moindre soupçon sur la présence de mérule, contactez un professionnel certifié pour diagnostiquer ce champignon lignivore. Le diagnostic de la mérule permettra de connaître l’étendue des dégâts si sa présence est avérée. 

Traitement de la mérule 

Comme l’humidité est la cause principale du développement de la mérule, il convient de trouver en premier lieu la source de celle-ci avant de commencer à traiter le champignon.  

L’étape suivante est d’éradiquer la mérule, partout où elle s’est installée. La structure doit être mise à nu : les parquets, les menuiseries, les plinthes par exemple doivent être retirés intégralement, la maçonnerie ou les joints doivent être grattés s’ils sont contaminés. Tout doit être brulés au chalumeau par la suite, pour supprimer tous les spores et les germes de la mérule.  

Par la suite, le traitement se faire par injection dans les différents matériaux (maçonnerie, bois…), avec un produit fongicide conçu pour éliminer ce champignon dévastateur. Pour compléter le traitement par injection, un traitement par pulvérisation sur toutes les surfaces peut être réalisé. Il faut impérativement traiter jusqu’à un mètre minimum autour de la zone contaminée. 

Il existe également un traitement plus naturel : le traitement à air chaud. Il consiste à faire chauffer les pièces infectées à 50° C pendant plus de 20 h. À cette température, la mérule ne survie pas, ce qui permettra donc une éradication complète. 

💡 À savoir

Si la charpente est trop infectée et que la croissance de la mérule est déjà bien avancée, le bois sera remplacé. Mais il se peut également, que lorsque le bois n’est pas totalement contaminé, que la charpente soit traité puis consolidé. 


Pour éviter d'en arriver là et d'être confronté à ce champignon redoutable, faites venir un expert Technitoit pour vérifier l'humidité, l'aération et l'étanchéité de votre toiture. N'attendez-pas ! 

Les communes infestées par la mérule 

En France, aucune région n’est épargné, mais certaines sont plus disposées que d’autres à l’apparition des mérules. En 2023,13 départements possèdent des arrêtés préfectoraux donnant l’obligation aux vendeurs d’informer l’acheteur de la présence de mérule dans la maison. 

Dans le reste de la France, l’information relève de la bonne foi du vendeur. Aucun diagnostic mérule n’est donc obligatoire, même dans les départements à risque. 

Il est donc important de se renseigner sur la présence ou non de mérule sur sa commune. Nous vous recommandons de faire une demande au propriétaire pour effectuer un diagnostic mérule, quitte à prendre à vos frais ces coûts. Le prix du diagnostic mérule varie en fonction de la taille du logement, des surfaces, des dégâts déjà constatés, des éléments à retirer pour faire l’analyse. On estime cependant à un coût variant entre 200 et 400 € pour ce genre de diagnostic. 

Voici une carte de la mérule en France et une liste mise à jour en octobre 2023, des départements et communes où les mérules sont présentes :

region merule

Aisne (02) : Hirson, Origny-en-Thiérache, Vervins, Sains-Richaumont, Guise, Lerzy, Erlon, Nouvion-et-Catillon, Chauny, Tergnier, Cessières-Suzy, Bourguignon-sous-Montbavin, Crépy, Laon, Oulches-la-Valée-Foulon, Belleu, Neuilly-Saint-Front et Château-Thierry.  

Aube (10) : Sainte-Savine, Planty, Bercenay-en-Othe et Troyes. 

Eure (27) : Les Andelys, Arnières-sur-Iton, Bosquentin, Cailly-sur-Eure, La-Chapelle-Réanville, Conteville, Giverville, Lisors et Vexin-sur-Epte. 

Finistère (29) : Audierne, Bénodet, Brest, Camaret-sur-Mer, Châteaulin, Châteauneuf-du-Faou, Concarneau, Douarnenez, Elliant, Fouesnant, Morlaix, Plomodiern, Plouescat, Pont-Aven, Pont-l’Abbé, Quimper, Quimperlé, Rosporden, Saint-Martin-des-Champs et Scaër. 

Indre (36) : Aigurande, Bagneux, Châteauroux, Chazelet, Concremiers, La Châtre, Mouhet, Nuret-le-Ferron, Parnac, Saint-Chartier, Saint-Genou, et Villentrois-Faverolles-en-Berry. 

Jura (39) : Lons-le-Saunier et Salins-les-Bains. 

Moselle (57) : Marrange-Silvange et Pierrevillers. 

Puy-de-Dôme (63) : Bourboule, Thiers, Clermont-Ferrand, Mont-Dore, Bagnols, Celles-sur-Durolle et Tour d'Auvergne. 

Haut-Rhin (68) : Kaysersberg-Vignoble. 

Rhône (69) : Lyon (du 1er au 9ème arrondissement). 

Seine-Maritime (76) : Sotteville-lès-Rouen, Le Petit-Quevilly et Saint-Étienne-du-Rouvray. 

Deux-Sèvres (79) : Amailloux, Argentonnay, Chanteloup, Châtillon-sur-Thouet, François, Frontenay Rohan, La Boissière en Gâtine, La Crèche, Le Vanneau-Irleau, Niort, Saint-Généroux, Saint-Jean-de-Thouars, Saint-Maixent-l'Ecole, Saint-Maxire, Secondigny, Thénézay, Thouars, Val-en-Vignes, Vernoux-en-Gâtine et Voulmentin. 

Somme (80) : Franleu, Templeux-la-Fosse, Flixecourt, Montdidier, Framerville-Rainecourt, Bellancourt, Mérélessart, Hallencourt, Chepy, Woincourt, Pont-de-Metz, Abbeville, Longpré-les-Corps-Saints, La Chaussée-Tirancourt, Le Crotoy, Montdidier, Mers-les-Bains.


La mérule est présente dans votre département, voire dans votre commune ? Prenez les précautions nécessaires pour éviter le déploiement la mérule. Contacter directement un conseiller Technitoit qui pourra vérifier l'étanchéité de votre toiture, les problèmes d'humidité ainsi que vos systèmes de ventilation. 

DEVIS GRATUIT