Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

Lorsque l'eau de pluie s'infiltre facilement dans votre maison à travers les murs ou lorsque votre façade est souvent confrontée à la prolifération des mousses et des champignons, l'hydrofugation est une solution à envisager. C'est un traitement qui permet d'imprégner le revêtement extérieur d'un produit spécial qui le protège de l'humidité et des salissures. Il existe toutefois des contraintes et plusieurs limites à cette technique que vous devez connaître avant d'engager les travaux.

Rappel immédiat


* Champs obligatoires

Les inconvénients de l'hydrofuge de façade

Lorsque l'hydrofuge de façade est bien effectué, cela permet de ralentir durablement la dégradation de votre habitation. Cependant, il faut prendre en compte plusieurs contraintes avant de procéder à sa réalisation, notamment les opérations avant l'application du produit hydrofuge.  

En effet, il faudra au préalable nettoyer la façade avec les méthodes adaptées à la nature du support et réparer les fissures ou dégâts éventuels. Ce sont des travaux qui nécessitent le savoir-faire d'un technicien qui s'y connaît. Dans la plupart des cas, l'entreprise qui s'occupe de l'hydrofugation effectue également le nettoyage. Demandez un devis vous permet d'être mieux situé sur les tâches et les coûts. 

L'hydrofugation peut également rendre plus complexe la réalisation de travaux ultérieurs sur la façade. En raison de l'action du liquide d'imperméabilisation sur le revêtement, il sera par exemple impossible de peindre le mur extérieur. 

Par ailleurs, vous devez vous assurer de la qualité des travaux en les confiant à un professionnel expérimenté, car la durée de protection de la façade en dépend. Des produits de bonne qualité seront ainsi utilisés et vous pourrez profiter de la garantie offerte par l'entreprise.

Les différents types de produits

Le type de produit appliqué pour hydrofuger la façade est un autre paramètre tout aussi important. Vous avez le choix entre deux catégories, à savoir : les hydrofuges en phase solvantée et les hydrofuges en phase aqueuse, chacun ayant des caractéristiques qui lui sont propres. 

Les hydrofuges solvantés sont autorisés sur d'anciens hydrofuges et ont l'avantage de sécher rapidement. Durant les travaux, vous pourrez aussi laisser passer plusieurs jours entre l'application des différentes couches. Les principaux inconvénients de ce type de produits sont les odeurs désagréables lors du séchage, sa nocivité à l'organisme, son incompatibilité avec les supports alcalins et ses exigences en ce qui concerne la température ambiante (supérieure à 5°) et l'absence d'humidité sur le support. 

Les hydrofuges aqueux ne présentent aucun danger pour la santé ou pour l'environnement. Ils sont totalement inodores et directement applicables sur une surface sèche ou humide. Le problème ici, c'est qu'ils ne pourront pas être appliqués sur un support déjà traité et demandent un séchage plus lent. Avec ce type de produit, les différentes couches doivent être posées directement, sans que la précédente sèche. Il expose également le revêtement de la façade à des risques de dégradations si les murs sont trop chargés en salpêtre ainsi qu'à une variation de teinte.