Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

La VMC double flux ou ventilation mécanique contrôlée est la solution de ventilation la plus efficace présente sur le marché pour renouveler l'air et réaliser des économies d'énergie. Or, il existe de nombreuses marques proposant des gammes variées de produits comme la pompe à chaleur ou le flux hygroréglable. Alors, comment choisir sa VMC double flux ? Pour vous aider à trouver le système de ventilation adapté à votre projet, nous avons réuni dans cet article les différents paramètres à prendre en compte comme le rendement de l'appareil, sa consommation électrique ou encore les différentes options proposées.

salon ventilation

Le débit de l'air

Lors de l'installation d'une VMC dans sa salle de bain par exemple, il est important d'opter pour une VMC répondant à vos besoins en matière de renouvellement d'air. En général, le débit se trouve autour de 0.5 vol/h. Vous trouverez sur le marché des VMC indiquant 2 plages de débit :

  • Le débit de base, qui correspond à une ventilation normale. La VMC assurera un fonctionnement en continu au débit indiqué.
  • Le débit de pointe, pour lequel elle marchera à pleine puissance, ce qui est déconseillé sur une longue période. La loi vous oblige à disposer d'une ventilation en cuisine pouvant être augmentée ponctuellement. Dans ce cadre, le mieux est de se tourner vers un modèle permettant de surventiler ponctuellement grâce à un bouton dédié. Il permettra de faire fonctionner le caisson à plein régime pendant 30 minutes par exemple, puis de revenir au débit normal.
  • Notez que le débit de l'air peut changer en cas d'encrassement des filtres. Pour faire des économies d'énergie, il est important de les nettoyer ou de les remplacer régulièrement (tous les 3 mois environ) pour éviter une usure prématurée du système.

Devis gratuit

Devis gratuit & sans engagement

Confiez-nous votre projet


* Champs obligatoires

Le rendement de l'échangeur thermique

Exprimé en pourcentage, il correspond à l'énergie récupérée suite à l'échange de chaleur entre l'air entrant et sortant, et indique en d'autres termes l'efficacité de la VMC double flux.

Il est préférable de se tourner vers un modèle dont le rendement a été certifié pour plus de fiabilité :

  • La certification par l'Institut Passivhaus, attestant un rendement moyen réel sur l'hiver. Cette norme impose aussi de hautes exigences sur l'étanchéité et la consommation électrique de l'appareil.
  • La norme NF EN 13141-7 ou NF EN 308, indiquant le rendement utilisé dans le calcul de la RT2012. Il est indiqué par le fabricant. Si le produit n'indique pas le rendement en fonction de cette norme, le calcul se fera sur la base d'un rendement forfaitaire de 50 %.
  • La NF VMC, qui mesure le rendement selon les mêmes critères que la RT2012. Elle impose également des exigences en matière d'étanchéité et de consommation électrique.

Heading 2 here

Avant l'achat, vérifiez bien la consommation électrique de votre puits canadien, qui est en général indiquée sur chaque VMC en Wh/m3. Elle correspond à l'efficacité électrique des ventilateurs par m3 d'air ventilé. Il est préférable d'opter pour une valeur faible, indiquant une meilleure performance. Pour faciliter le calcul de la consommation électrique sur un an, prenez en compte le renouvellement de l'air, qui peut être de 100 m3/h par exemple, ainsi qu'une performance électrique de la VMC, disons de 0.34 Wh/m³.

Vous obtiendrez alors : 100 x 0.34 x 8760 h (nombre d'heures dans une année) = 297 kWh/an.

travaux electricite

Le confort acoustique

Il faut faire attention, car même si la mesure indiquée sur l'appareil est assez élevée, cela ne signifie pas forcément qu'il émettra une forte nuisance sonore au niveau des bouches d'extraction. Il faut surtout une bonne installation pour obtenir un bon résultat, par un installateur professionnel.

On distingue d'ailleurs plusieurs types de bruit :

  • Le bruit rayonné, indiquant le bruit perçu à 1m de l'appareil. Cette donnée peut être importante ou non, en fonction de l'emplacement de la VMC. Si vous la placez par exemple dans une pièce bien isolée phoniquement, vous pouvez vous permettre de négliger cette donnée.
  • Le bruit à l'aspiration, qui correspond au bruit émis par les ventilateurs au niveau du réseau d'aspiration et d'extraction. Cette donnée doit donc être prise en compte. Sachez néanmoins qu'il est possible d'atténuer la nuisance grâce à différents dispositifs : pièges à sons, atténuateurs, etc.
confort acoustique

Une mesure devra valider le niveau acoustique lors de l'achat de l'appareil. A titre indicatif, il faut environ 35 dbA pour les pièces d'eau et 25 dbA pour les pièces de vie.

Rappel immédiat


* Champs obligatoires

Isolation : l'étanchéité à l'air

Vérifiez les valeurs indiquées sur le caisson et les gaines pour connaître son niveau d'étanchéité à l'air. En effet, toutes les VMC ne sont pas parfaitement étanches. Or, les fuites ont un impact direct sur le rendement de la VMC, en augmentant la déperdition thermique à l'intérieur ou encore le taux d'humidité. Le mieux est d'opter pour un appareil de flux VMC possédant une certification passive, vous assurant une fuite maximale de 3 %, ou à défaut la norme NF VMC indiquant tout au plus 10 % de fuite.

Les réglages et options

Certaines modèles de VMC double flux vous permettent d'obtenir un large panel d'informations utiles lors de l'installation et de définir avec précision le mode de fonctionnement de l'appareil selon vos besoins. Les options disponibles vous permettent par exemple de procéder à un paramétrage du programme horaire de fonctionnement, de choisir entre un mode normal et un mode surventilation, etc.

Certaines VMC double flux haut de gamme se régulent même automatiquement en fonction des informations qu'elles obtiennent à partir de sondes intégrées. Elles ajustent par exemple le débit d'air en fonction de la température extérieure (hygroréglable et autoréglable).

Vous pourrez également obtenir des informations sur l'encrassement des filtres, les pannes, la consommation et les différentes données de fonctionnement via une application, etc.

Demande de devis

Demandez un devis

C’est gratuit et sans engagement !


* Champs obligatoires

FAQ

Quelle est la meilleure marque de VMC double flux ?

En se demandant comment choisir sa VMC double flux, on est amenés à s'interroger sur la meilleure marque sur le marché, tant le choix est vaste. Parmi les fabricants qui tirent leur épingle du jeu, on retrouve notamment Atlantic, une marque française produisant une grande partie de son matériel dans l'Hexagone. La marque Sauter, appartenant elle-même au groupe Atlantic, est aussi réputée. Chaque appareil est testé dans un laboratoire de certification pour être conforme aux normes. La marque Aldes, proposant des VMC recyclables se démarque aussi dans le commerce. D'autres maisons comme Unelvent et France Air disposent elles aussi d'une bonne réputation.

Quelle VMC choisir pour une maison ancienne ?

Comment choisir une VMC double flux disposant d'un flux autoréglable ? La question se pose également lors de la rénovation d'un logement ancien, dans le but d'améliorer confort et économies d'énergie. De préférence, optez pour un système double flux, notamment si vous habitez dans une zone géographique fortement exposée au froid. Elle la capacité de récupérer les calories de l'air extrait pour réchauffer l'air froid entrant. La VMC double flux hygroréglable est particulièrement efficace, puisqu'elle réagit selon le niveau d'humidité détecté. Elle offre aussi un meilleur confort acoustique en ville.

Quel chauffage avec une VMC double flux ?

Contrairement à certaines idées reçues, la VMC double flux n'a pas la capacité de réchauffer l'air. Il faut utiliser en parallèle un système de chauffage indépendant comme un poêle ou un insert, en même temps qu'une VMC. En revanche, le poêle à bois doit impérativement disposer d'une entrée d'air extérieure exclusivement réservée à son fonctionnement, ainsi qu'un foyer étanche par rapport à l'air de la pièce. En effet, ce type de dispositif utilisant l'air pour la combustion du bois, cela crée une extraction d'air significative.

Quelle est la différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

La différence réside principalement dans leur fonctionnement et leur prix. La VMC simple flux est le modèle le plus abordable. Elle est constituée d'un groupe de ventilation relié par une gaine à des bouches d'extraction installées dans les pièces humides. Le moteur est quant à lui relié par une gaine à une sortie murale ou de toit qui renvoie l'air vicié à l'extérieur. L'air neuf pénètre quant à lui par le biais de grilles se trouvant au niveau des fenêtres des pièces de vie.

La VMC double flux récupère une grande partie de la chaleur dans l'air vicié avant qu'il ne soit rejeté à l'extérieur. Cette énergie va réchauffer l'air extérieur capté avant qu'il ne pénètre dans le logement. Ce système permet d'économiser près de 15 % en chauffage par rapport à la VMC simple flux. L'air est aussi filtré pour le débarrasser des poussières, pollens et allergènes avant d'être soufflé.

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte