Menu Rechercher DEVIS GRATUIT

25/02/2021 Comment bien choisir ses gouttières ?

Les gouttières jouent un rôle primordial : elles permettent d’évacuer les eaux de pluie, protègent votre logement de nombreux dégâts et vous aident à garder un habitat sain. Mais comment bien choisir ses gouttières ? Découvrez les différents éléments à prendre en compte et les nombreuses options qui s’offrent à vous pour protéger votre maison des infiltrations.

Quel type de gouttière dois-je privilégier ?

Il existe deux principaux types de gouttières. Vous aurez donc avant tout le choix entre des gouttières rampantes et des gouttières pendantes. Ces dernières s’adaptent facilement à tous les types de toitures. Que vous possédiez un revêtement en ardoises, en tuiles ou en bac acier, les gouttières pendantes peuvent être installées sans difficulté. Ces modèles très répandus et polyvalents se placent directement sur l’égout du toit et se fixent grâce à des crochets. L’installation est donc très simple : vous n’avez pas besoin de toucher à la structure de votre toiture pour installer vos nouvelles gouttières. Elles peuvent également être facilement enlevées et remplacées en cas de dégradations. Enfin, les gouttières pendantes se déclinent en plusieurs formes. Vous pouvez ainsi opter pour un modèle carré, rond, anglais, lyonnais ou nantais et adopter une gouttière qui se marie parfaitement au style architectural de votre maison. 

Les gouttières rampantes ne peuvent pas s’adapter à tous les types de toitures. Elles sont néanmoins recommandées pour les toits à pentes raides. Elles sont également reconnues pour leur discrétion : ces gouttières s’installent directement sur une partie de la toiture ou sur une corniche. Elles peuvent être fixées par des crochets ou sur les chevrons de la charpente. Vous aurez principalement le choix entre des gouttières nantaises ou havraises. Les gouttières nantaises disposent d’un relevé de gouttière vertical qui lui offre un profil très harmonieux. Le modèle havrais dispose d’un angle arrondi à sa base, qui lui permet de s’installer directement sur la couverture. Les deux types de gouttières rampantes sont esthétiques et discrets.   

Enfin, si votre habitat est en cours de construction, vous pouvez opter pour l’installation d’un chéneau. Il s’agit d’une gouttière intégrée directement à la maçonnerie et qui reste donc invisible. Ce type de gouttière est esthétique et solide, mais nécessite un entretien régulier pour éviter les bouchons de feuilles. 

Choisir les matériaux adaptés pour sa gouttière

On distingue quatre matériaux principaux. En effet, la plupart des gouttières sont aujourd’hui réalisées en zinc, en PVC, en aluminium ou en cuivre. Chaque élément a ses avantages et ses inconvénients.  

Les gouttières en zinc sont connues pour leur résistance. Leur durée de vie s’élève en moyenne à 40 ans. Le zinc est également un élément résistant à la corrosion et aux intempéries. En optant pour une gouttière en zinc, vous obtiendrez également un rapport qualité-prix très intéressant. Le mètre de gouttière, la pose et les accessoires coûtent en moyenne une trentaine d’euros.  

Si le budget est votre premier critère, vous pouvez opter pour le PVC. Les gouttières en PVC, moins chères que celles en zinc, peuvent se trouver à seulement quelques euros le mètre. Néanmoins, la qualité est moindre : la durée de vie d’une gouttière en PVC excède rarement la dizaine d’années. Ces gouttières restent donc peu résistantes aux intempéries et se dégradent rapidement avec le temps. Elles sont notamment déconseillées si vous habitez en altitude ou dans une région où les fortes intempéries sont fréquentes. Enfin, le PVC reste un élément moins esthétique et moins discret que le zinc.  

Les gouttières en aluminium sont également des modèles de plus en plus répandus. Leur prix se situe à mi-chemin entre le zinc et le PVC. Vous pouvez ainsi acheter un mètre de gouttières en aluminium pour une vingtaine d’euros. Ces gouttières sont plus résistantes que le PVC et ont une durée de vie d’environ 25 ans. L’aluminium est enfin un matériel léger et recyclable.  

Enfin, si la résistance est au cœur de vos priorités, vous pouvez opter pour une gouttière en cuivre. Ce matériel est particulièrement résistant et s’adapte parfaitement à tous les climats. Sa longévité ne se mesure pas en dizaine d’années, mais en centaines. Une gouttière en cuivre est également reconnue pour son esthétisme grâce à sa couleur brun rouge. Néanmoins, la qualité a un prix : un mètre de gouttière en cuivre est estimé à une cinquantaine d’euros en moyenne. 

Optez pour une taille et une forme adaptée aux conditions climatiques de votre région et à votre toiture

La première fonction d’une gouttière est de recueillir l’eau qui ruisselle depuis votre toit. Il est donc nécessaire d’adapter la taille et la forme d’une gouttière selon la pluviométrie de votre région. Pour connaître la gouttière la plus adaptée, vous pouvez consulter la carte de pluviométrie de votre commune. Selon ces données, vous devrez choisir le développement de votre gouttière le plus adapté. Le développement correspond à la largeur de la feuille de métal qui a permis de fabriquer la gouttière. Plus votre région est pluvieuse, plus le développement doit avoir une valeur élevée. Les gouttières sont principalement disponibles avec des développements de 16, 25 ou 33. Il est également possible de se procurer des développements plus élevés, pouvant aller jusqu’à 44.   

La pluviométrie n’est pas l’unique critère à prendre en compte pour déterminer le développement de sa gouttière. La surface projetée de la toiture est également un élément-clé. Plus la surface projetée est importante, plus le développement doit avoir une valeur élevée pour recueillir toute l’eau. Ainsi, une surface inférieure à 35 mètres carré ne nécessitera qu’un développement de 16. Au contraire, si la surface projetée de votre toiture excède les 80 mètres carrés, il est préférable d’opter pour une gouttière avec un développement d’une valeur de 33 ou d’une valeur supérieure.

DEVIS GRATUIT
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte